< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

garçon / serveuse de café

Souvent vêtu/e d'une tenue noire et blanche, souriant/e et rapide, le garçon ou la serveuse de café évolue entre les tables, un plateau à la main, pour venir déposer devant le client les boissons ou le plat commandés un instant plus tôt.

  • Niveau minimum d'accès : CAP ou équivalent
  • Salaire débutant : 1679 €
  • Statut(s) : Saisonnier, Statut salarié
  • Synonymes : Employé/e de café, Garçon / serveuse de comptoir, Garçon / serveuse de salle, Garçon / serveuse limonadier/ière, Serveur/euse
  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Hôtellerie - restauration

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'ai le sens du contact,
    Je suis fort en langues

Le métier

Nature du travail

Installer les tables

Au début de son service, le garçon ou la serveuse de café installe les tables dans l'établissement et éventuellement en terrasse. Il/elle prépare son plateau et les menus, se renseigne, le cas échéant, sur le plat du jour, etc. Entre chaque client, il/elle nettoie et redresse les tables, en veillant à maintenir la propreté générale des lieux.

Prendre les commandes

Dans une brasserie, le garçon ou la serveuse de café accueille les clients et les installe. Après leur avoir présenté la carte et le plat du jour, il/elle prend leur commande en leur donnant si besoin plus d'informations. Il/elle veille à bien noter les commandes de chaque client (type de cuisson, remplacement d'un ingrédient par un autre, etc.) afin de bien transmettre en cuisine.

Veiller au confort du client

Dès que la commande est prête, le garçon ouo la serveuse de café la sert au client. Si besoin, il/elle peut découper une viande, procéder au flambage d'un dessert, déboucher une bouteille... Un oeil sur chaque table, il/elle surveille la progression du repas pour savoir à quel moment ajouter une corbeille de pain, apporter une carafe d'eau ou le plat suivant, desservir... Le service achevé, il/elle peut être amené/e à établir l'addition et à encaisser.

Compétences requises

Aimable et discret

À l'écoute des clients, attentif, le garçon ou la serveuse de café doit faire preuve de qualités relationnelles indispensables pour offrir un bon service et fidéliser la clientèle. Il/elle sait se montrer discret/ète quand il le faut. Observateur/trice et réactif/ive, il/elle reste à l'affût des nouveaux arrivants et des demandes des clients. Sa bonne mémoire lui permet de retenir les commandes et de ne rien oublier en route !

En bonne condition physique

Ce/cette professionnel/le doit aussi avoir une bonne résistance physique, car il/elle travaille debout de nombreuses heures d'affilée. Il/elle assure, de plus, des horaires irréguliers et difficiles, le week-end et tard le soir. Rapide et organisé/e, il/elle sait gérer les priorités et résister au stress lors des pics d'activité. Habile et agile, il/elle est capable de naviguer dans une salle bondée avec un plateau chargé à la main.

Polyglotte apprécié

Dans les grandes villes et les zones touristiques, l'anglais est très souvent demandé. Des notions dans d'autres langues étrangères peuvent également faire la différence auprès des employeurs... et des clients qui donneront plus facilement un pourboire à quelqu'un/e qui aura su les renseigner dans leur langue.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Des établissements variés

Le garçon ou la serveuse de café travaille dans un café, un bar, une brasserie, une cafétéria, un restaurant... Il/elle porte généralement un uniforme, souvent noir et blanc, pour être facilement repéré/e par les clients. S'il/elle ne sert que des boissons dans un café ou un bar traditionnel, il/elle peut également être amené/e à servir des plats lorsque l'établissement fait de la restauration.

Une forte amplitude horaire

Alternant périodes creuses et " coups de feu " (activité intensive), son rythme de travail varie beaucoup au cours de la journée. Ses horaires s'adaptent à ceux de la clientèle et l'obligent à travailler le week-end et les jours fériés. Dans certains établissements, il/elle peut bénéficier de jours de repos consécutifs... mais ce n'est pas la règle partout !

Un métier physique

Le garçon ou la serveuse de café est debout toute la journée et il/elle fait de nombreux aller-retours entre la salle et le bar ou la cuisine. Il/elle peut également être amené/e à passer de l'intérieur à l'extérieur lorsque l'établissement possède une terrasse. Très sollicité/e, il/elle doit gérer les priorités et le stress et pouvoir porter, à la force du poignet, de lourds plateaux sans rien faire tomber !

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

À partir du Smic jusqu'à 1850 euros brut par mois (sur une base de 35 heures hebdomadaires) auxquels s'ajoutent les pourboires.

Intégrer le marché du travail

De petites structures

Le secteur se caractérise par une grande majorité de petites structures. On compte en France 37 000 cafés-bar et 47 000 salarié/es.

Des offres d'emploi nombreuses

À cause du fort turn-over dans la profession, les offres d'emploi sont constantes et nombreuses, notamment dans les grandes villes et les zones touristiques. Les brasseries et autres cafétérias ont particulièrement du mal à recruter mais une première expérience est souvent demandée pour pouvoir tenir le rythme. En saison, dans les zones touristiques, de nombreuses opportunités sont à saisir, en France comme à l'étranger, pour peu que l'on parle au moins l'anglais.

Évolution dans les restaurants

Le garçon ou la serveuse de café, surtout s'il/elle est diplômé/e, peut évoluer dans des établissements de plus en plus importants ou dans un restaurant. Il/elle peut envisager une évolution de carrière relativement rapide. Après quelques années d'expérience, il/elle peut, par exemple, devenir chef/fe d'équipe en encadrant plusieurs garçons/serveuses de café, responsable de bar ou responsable de salle, puis chef/fe de rang, voire maître/esse d'hôtel.

Accès au métier

Accès au métier

Le garçon ou la serveuse de café peut se former " sur le tas " mais les employeurs donnent la priorité à ceux et celles qui ont déjà une expérience. Le diplôme de base est le CAP qui permet d'être directement opérationnel/le et d'évoluer plus facilement.

Après la 3e

  • CAP commercialisation et services en hôtel-café-restaurant
  • MC employé barman

Niveau bac

  • Bac professionnel commercialisation et services en restauration

Exemples de formations

Jusqu’au Bac

CAP ou équivalent

CAP ou équivalent + 1 an

bac ou équivalent

En savoir plus

Ressources utiles

http://www.metiers-hotel-resto.fr

Site d'information sur les métiers et les formations de l'hôtellerie-restauration édité par la profession

http://www.lhotellerie-restauration.fr

Informations sur les formations, l'emploi, les métiers et les salaires, et des offres d'emploi

http://www.umih.fr

Site de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie