Études supérieures et handicap

Université : un accompagnement spécifique pour les étudiants en situation de handicap

Publication : 22 novembre 2021

À la fac, les transports, le logement, les aides humaines sont à la charge de l’étudiant en situation de handicap. Contactez la structure d'accueil et d’accompagnement des étudiants en situation de handicap de l'université afin de connaître les dispositifs ou aides dont vous pouvez bénéficier.

Structure handicap

Chaque université est dotée d’un dispositif d’accueil et d’accompagnement des étudiants en situation de handicap, en lien étroit avec une équipe plurielle (enseignants, étudiants, services de la scolarité et de la médecine préventive, associations…). Après évaluation de vos besoins, la structure d’accueil met en place un PAEH (plan d'accompagnement de l'étudiant en situation de handicap) qui comprend des aides pédagogiques et/ou des accompagnements parmi les suivants :

  • aides techniques : prêt de cartes de photocopie, transcription en braille, prêt de matériel adapté, etc. ;
  • aides humaines : des étudiants preneurs de notes (bénévoles ou rémunérés), des tuteurs pédagogiques assurant des cours de soutien, des lecteurs à haute voix d’ouvrages et/ou des professionnels spécifiques tels que des interprètes en LSF (langue des signes française) ou des codeurs LfPC (langue française parlée complétée), par exemple. Pour obtenir l’aide d’un accompagnateur pour vos actes de la vie quotidienne (repas, toilette, déplacements...), vous devrez faire une demande de PCH (prestation de compensation du handicap) auprès de la MDPH (maison départementale des personnes handicapées) ;
  • aménagement de vos examens ;
  • aide à l’insertion professionnelle : la structure d’accueil peut vous proposer un accompagnement dans vos recherches par le SCUIO-IP/SUIO-IP (Service commun universitaire d'information, d'orientation  à l’insertion professionnelle), ou le BAIP (bureau d’aide à l’insertion professionnelle) ou des associations d’entreprises spécialisées ;
  • accessibilité : repérage visuel au sein des bâtiments en fonction de votre filière, accès à vos salles de cours, aide au travail en bibliothèque, etc. ;
  • accompagnement des étudiants à la reconnaissance administrative du handicap au cours de leurs études.

Santé

Le SSU (Service de Santé Universitaire) a pour mission d'assurer la prévention, la promotion de la santé et le soin (par le biais de consultations) des étudiants, il est amené à collaborer avec les services handicap des universités. Celui-ci regroupe une équipe pluridisciplinaire composé de médecins, d'infirmières et de psychologues. Le SSU accompagne aussi les étudiants en situation de handicap. Sur la base d’informations médicales confidentielles, les médecins du SSU désignés par la MDPH évaluent les besoins d’aménagements de chaque étudiant en situation de handicap. Les aménagements concernant les examens ou concours (temps supplémentaire de composition, utilisation d’un ordinateur, assistance d’un secrétaire, matériel spécifique…) sont proposés aux présidents d’université qui décident de leur mise en œuvre. Le service handicap aide les scolarités et équipes pédagogiques à mettre en place ces aménagements d’épreuve et organise, si nécessaire, les mesures complémentaires visant l’adaptation des cours (preneurs de notes, modification d’emploi du temps…).

BU (bibliothèque universitaire)

Pour suivre un cursus universitaire, il est indispensable de recourir aux services de la BU (bibliothèque universitaire). Quel que soit son handicap, pour pouvoir bénéficier des services ou dispositifs mis en place pour les étudiants en situation de handicap, il est important de faire reconnaitre votre handicap. Vous pouvez ensuite soit contacter la mission handicap soit directement la bibliothèque universitaire. Les BU peuvent proposer : des places prioritaires, des salles adaptées, le prêt de matériels adaptés (machine à lire, téléagrandisseur, souris ergonomique, ordinateur portable avec logiciel de synthèse ou reconnaissance vocale, etc.), des prêts étendus, des prêts gratuits entre bibliothèque, des rendez-vous personnalisés pour une recherche documentaire ou des visites d'établissement selon vos besoins, etc.

À titre d’exemple, l’université Paris Nanterre dispose d’un service de prêt aux étudiants empêchés (PEE). Ce service de prêt s’adresse aux étudiants qui, pour raison de santé, ou en situation de handicap ne peuvent pas venir emprunter ou rendre un livre à la bibliothèque. Les étudiants doivent se signaler. Ils peuvent les conserver 28 jours au lieu de 14 pour les étudiants valides. Les livres leur sont envoyés gratuitement mais ils doivent ensuite les retourner à leurs frais. Pour ceux qui peuvent se déplacer, ils peuvent les rendre à la BU.

Insertion professionnelle

Présents dans les universités, le SCUIO-IP ou SUIO-IP (service commun d’information, d’orientation et d’insertion professionnelle), ou le BAIP (bureau d'aide à l'insertion professionnelle) aident les étudiants dans leur recherche de stages et d'emploi et travaillent en collaboration avec la cellule handicap de l’université. Ils recueillent, diffusent les offres de stages et d'emploi et mettent les étudiants en contact avec les entreprises (rencontres étudiants-entreprises...). La majorité d'entre eux proposent des services dédiés au handicap : information, mise en place de référents handicap, ateliers de rencontres professionnelles, offres de stage. Certains SCUIO-IP ou SUIO-IO voire BAIP disposent à proximité d'une structure associative d'accompagnement des étudiants en situation de handicap qui travaille en coordination avec eux. Ils peuvent aussi mener des actions et des formations de sensibilisation au handicap.

Contrats doctoraux pour étudiants en situation de handicap

Depuis 2011, des contrats doctoraux handicap sont proposés à des étudiants en situation de handicap bénéficiaires de l’obligation d’emploi, reconnaissance RQTH qui poursuivent leurs études au niveau doctorat. Les étudiants dont les dossiers de candidatures ont été sélectionnés, bénéficient d'un contrat d'une durée de 3 ans (36 mois), conditionné chaque année par la réinscription en formation doctorale.