Apprentissage et handicap : de nouvelles mesures

Publication : 10 février 2020
L'apprentissage est un mode de formation en développement. Pourtant, on compte seulement 1,3 % d'apprentis en situation de handicap. Afin de faciliter leur accès aux formations en apprentissage, la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018 met l'accent sur l'emploi des personnes en situation de handicap et la réforme de l'apprentissage.

Professionnalisation des référents handicap en CFA

Depuis le 1er janvier 2019, tous les CFA ont l'obligation de nommer un référent handicap. Il accueille les apprentis en situation de handicap et les accompagne sur leur lieu d'emploi pendant toute la durée de la formation. Il les aide à sécuriser leur parcours de formation et travaille en lien avec les formateurs, éducateurs, maîtres d'apprentissage, structures médico-sociales... Une fiche métier de référent handicap a été conçue afin de faciliter le recrutement et la professionnalisation des référents handicap dans les CFA.

Accompagnement des apprentis et des employeurs

L'Agefiph et le FIPHFP contribuent notamment à l'information et la formation des référents apprentissage des CFA. Le référent "handicap-formation" de l'Agefiph est le correspondant des référents apprentissage des CFA dans chaque région. L'Agefiph et le FIPHFP mènent également des actions afin de mutualiser les outils en faveur du développement de la compensation et de l'accessibilité : plateformes de prêt de matériel communes, création d'un vivier commun d'employeurs publics et privés pour mise en relation avec les apprentis, ateliers de professionnalisation....

L'accessibilité des CFA

Afin d'aider les CFA à améliorer l'accueil et la formation des personnes en situation de handicap, un référentiel d'accessibilité universel a été élaboré (politique handicap, accessibilité, communication externe, parcours de l'apprenant : accueil, accompagnement et suivi après la formation). La loi prévoit également une majoration du niveau de prise en charge des contrats d'apprentissage pour les apprentis en situation de handicap. Pour cela, un outil de calcul, créé avec l'association 2APH (association pour l'apprentissage adapté des personnes handicapées) et le ministère du Travail, doit permettre aux CFA d'évaluer le coût de la mise en place d'un parcours de formation. Chaque contrat d'apprentissage bénéficie d'un financement stable pour deux ans.

Vient de paraître

Élargir ses horizons
professionnels